31 juillet 2012 2 31 /07 /juillet /2012 16:41

Bour 1

On n'est pas assez fou pour enfermer notre enthousiasme dans un carton à chapeau et le jeter au fond d'un placard. Il se trouve qu'on raffole de cette adresse qui n'est ni un bistrot à proprement parler, ni une brasserie et encore moins une auberge mais plutôt les trois à la fois.

Côté cour, le délicieux Gilles Breuil, l'ultra sympathique et attentionné patron qui officie également en salle et avec lequel la quasi totalité des employés costumés et cravatés du quartier passe en ça de temps du vouvoiement au tutoiement. Côté jardin, François Chenel l'ex second de chez Michel, adresse juste ahurissante encensée ici même, qui déroule une cuisine généreuse de tradition qui fait respirer à la fois le bois mouillé des forêts bourguignonne, son herbe mouillée, la terre de ses champs crevassés à grosses mottes, la chaleur d'une belle journée et la fraîcheur d'une rivière.

Bour 2

D'où sur les visages des clients cette grosse joie de jeunesse (l'andouillette de chez «Bobosse» tirée à la ficelle ou les rognons de veau cuit entier au vin de Xérès qui feraient presque tomber les sourires dans l'assiette), cette joie de réfectoire de grands enfants (observez bien ces visages ébahis devant l'entrecôte persillée à la plancha, à croire que l'on se sent devant l'une des grandes majestés de la nature), et cette émotion presque religieuse qui me prend devant cette terrine maison des deux roches (foie de volaille et foie de porc) aux pommes et Marc de Bourgogne (7,70 €), lorsque je demeure de longs instants dans une sorte de ravissement respectueux et de silence ému de l'âme (rien que ça!).

Bour 3

Dans la foulée, le temps plutôt frais pour la saison se prêtait bien à la quenelle de brochet à la cuillère préparée en direct faisant le dos rond dans sa délicieuse sauce aux crustacés (13,70 €). Portion aussi généreuse que la terrine où se retrouve la même finesse, ce même mélange de familiarité bouffonne et de galanterie attentionnée. Avec ça, des tarif pas énervés pour deux sous et un menu sacrément malin à 21,50 €, entrée/plat/dessert. Dans le genre, on ne fait pas mieux.

 

Bourgogne Sud

14 rue de Clichy

75009 Paris

www.bourgogne-sud.fr

 

Partager cet article

Published by Foodinandout - dans Cuisine Française
commenter cet article

commentaires

  • : Food'up ! Food'down !
  •  Food'up ! Food'down !
  • : Chroniques gustatives.
  • Contact

Mes addresses

Le Pré Verre (Cuisine et vins d'auteurs), 8 rue Thénard, Paris 5è

Asian Wok (cuisine Thai avec un zeste de fusion), 63 rue Oberkampf, Paris 11è

El Mansour (Le couscous Marocain de la capitale sinon de l'héxagone), 7 rue de la Trémoille, Paris 8è
Croccante (Spécialités siciliennes, cuisine régionale à couper le souffle), 138 rue Vaugirad, Paris 15è 

Rechercher

Pages

Liens

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog