4 août 2012 6 04 /08 /août /2012 18:35

Lau 1

Lausanne, capitale du canton de Vaud, c'est d'abord les retrouvailles avec un auteur, Charles-Ferdinand Ramuz (1878-1947). Plongé dans un injuste et relatif oubli depuis plusieurs décennies, Ramuz est aujourd'hui le plus connu et le plus représentatif des écrivains de Suisse romande du 20è siècle, encore aujourd'hui contesté en Suisse en raison de son style, son langage dépouillé du superflu et surtout du didactisme propre à la littérature suisse d'expression française de son époque.

Lau 3

Avec un courage et une audace qui allaient en surprendre plus d'un, Ramuz ne s'est jamais séparé de cette volonté de s'affirmer en créant une manière d'écrire à lui seul pour peindre le langage parlé des paysans et vignerons de son pays et la grandeur de celui-ci.

Lau 4

Volontairement isolé et fidèle à ses choix, son langage traduit parfaitement cette fidélité de l'auteur aux êtres qui l'inspirent, à la terre qui les porte et le porte lui même. Soit un style regorgeant d'entorses à la syntaxe, de mélanges des temps qui l'isoleront toujours un peu plus des gardiens du "bien écrire".

Lau 5

Si je ne me suis jamais décidé à visiter sa maison familiale de Pully, j'ai à plusieurs reprises effectué la longue marche qui y mène depuis Lausanne en longeant la rive ouest du lac Léman. Les jours de beau temps comme aujourd'hui on s'y baigne de longues heures jusqu'au départ du dernier bateau si bien qu'à la nuit tombée l’appétit ne nous manque pas, seule peut-être l'énergie, de nous rendre dans le quartier du Flon à la mythique brasserie La Bavaria dont le plancher qui craque conserve probablement le souvenir du pas de Ramuz comme de tant d'autres.

(Lau 7)

Un plat incontournable, le rösti, cette galette de pomme de terre, fromage, oignon et lard passée à la poêle puis au four, un plat roboratif et calorique justifié en partie par la nature montagneuse du pays avec ses hivers longs et rudes. Autant dire tout ce qu'il y a de moins raisonnable par cette chaleur. Plutôt pas donné et décevant (le fromage à raclette peine à se faire entendre).

Lau 8

Sinon l'ambiance est bonne et la bière coule à flots si bien qu'en fin de soirée on se demande une énième fois si le petit temple thaïlandais aperçu dans l'après midi à proximité du lac n'est pas une illusion.

(Lau 6)

Absolument pas, nous apprend-on, il s'agit bien d'un récent cadeau du roi Bhumibol offert en souvenirs des seize années qu'il passa dans les années 30-40 à Lausanne (rappelons que sa majesté âgée de 84 ans est le plus ancien souverain en exercice du monde.)

 

La Bavaria

10 rue du Petit Chêne

brasserie-bavaria.blogs-entreprises.com

 

Partager cet article

Published by Foodinandout - dans Suisse
commenter cet article

commentaires

  • : Food'up ! Food'down !
  •  Food'up ! Food'down !
  • : Chroniques gustatives.
  • Contact

Mes addresses

Le Pré Verre (Cuisine et vins d'auteurs), 8 rue Thénard, Paris 5è

Asian Wok (cuisine Thai avec un zeste de fusion), 63 rue Oberkampf, Paris 11è

El Mansour (Le couscous Marocain de la capitale sinon de l'héxagone), 7 rue de la Trémoille, Paris 8è
Croccante (Spécialités siciliennes, cuisine régionale à couper le souffle), 138 rue Vaugirad, Paris 15è 

Rechercher

Pages

Liens

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog