31 juillet 2011 7 31 /07 /juillet /2011 08:56

((Mitsou 1))

Des petites adresses de restauration rapide mignonnes comme tout, la rue du Commandant-Rivière n'en manque pas. En l'espace de quelques mois, cette dernière s'est imposée l'air de rien comme tête de pont de la cuisine fast and casual, ce qui n'est pas pour déplaire à la faune de salary men et d'office ladies toujours à l'affût d'un déjeuner rapide, léger et diététique. Nouveau venu sur le pavé manucuré de cette petite rue tranquille, Mitsou une cantine franco-chinoise, du prénom de la maman de Sébastien Blondeau, ex banquier reconverti dans l'épicerie fine et la restauration. A l'égal de sa maman dont on peut apprécier le joli minois reproduit sur des portraits (celle-ci fut actrice en Chine dans les années 60), Mitsou ne manque pas de charme, ce qui tient autant à son chef, sa tête pensante, la ravissante franco-thaï Rosa Sakulwongsa, véritable vivier à idées réjouissantes (son parmentier de canard à la patate douce et coriandre, sa tartelette chocolat jasmin ou son tiramisu à l'eau de rose, ont dès l'ouverture conquis plus d'un palet), qu'à la déco «retour de voyage» signée Bambi Sloane, laquelle après avoir vidé ses malles-valise nous projette dans une Chine vintage et pop, fraîche et décalée.

((Mitsou 2))

A l'entrée, on croise l'inévitable frigo dont les rayonnages tiennent au frais entrées (soupes, salade thaï), bento du jour et desserts. Derrière la caisse, trois plats du jour patientent au chaud – mes penne à la crème de shiitaké (quelle heureuse idée !), légèrement pimentées et saupoudrées de noix de muscade sont à tomber à la renverse. La portion est à la fois copieuse et savoureuse, sans compter que les champignons invisibles sur la photo parce que carapatés dans les couches inférieures sont en grand nombre. Une seule réserve toutefois pour l’excèdent d'huile qui baigne au fond de la barquette. Un brin écœurant.

Mitsou 3

La grande spécialité de la maison sont ces dim sum dont la fabrication est délocalisée dans un labo du 13ème. Maintenus au chaud dans leur panier noyé de vapeur, les bouchées dont les variétés sont basiques, en nombre limité mais amplement suffisant tiennent plus que la route puisqu'on les trouve l'égal par exemple de Yum, l'une des références parisiennes en la matière. Légers, presque fragiles, ils fondent dans la bouche et laissent une impression persistante de pur délice. C'est ainsi: chez Mitsou, on va de bonne surprise en bonne surprise. Et on s'y régale pour 12 euros.

Mitsou 4

 

Mitsou

3-5 rue du Commandant-Rivière

75008 Paris

01 42 25 29 60

www.mitsourestaurant.com

 

Partager cet article

Published by Foodinandout - dans Cuisine Chinoise
commenter cet article

commentaires

Missho 26/01/2012

Attention ces dim sum contient du glutamate !

  • : Food'up ! Food'down !
  •  Food'up ! Food'down !
  • : Chroniques gustatives.
  • Contact

Mes addresses

Le Pré Verre (Cuisine et vins d'auteurs), 8 rue Thénard, Paris 5è

Asian Wok (cuisine Thai avec un zeste de fusion), 63 rue Oberkampf, Paris 11è

El Mansour (Le couscous Marocain de la capitale sinon de l'héxagone), 7 rue de la Trémoille, Paris 8è
Croccante (Spécialités siciliennes, cuisine régionale à couper le souffle), 138 rue Vaugirad, Paris 15è 

Rechercher

Pages

Liens

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog