24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 23:41

((Paris Féni 1))

On ouvre grand notre atlas et on passe en revue le sous continent indien pour apprendre que Féni est le nom d'une petite ville bangladaise située dans le département du même nom, coincé entre l'Inde et le golfe du Bengale. Les propriétaires de Paris-Féni en sont originaires et c'est après avoir bénéficié d'une aide au microcrédit qu'ils ont pu monter cette petite affaire qui ne ressemble à aucune autre et devant laquelle j'étais passé maintes fois (l'adresse est pratiquement adossée à Al Taglio) sans jamais avoir l'idée, sinon le désir de m'y arrêter. Le ventre mou de l'été, sa langueur et les flâneries qu'il occasionne me décidèrent, une fin de matinée chaude et moyennement ensoleillée, à m'installer sur un bout de trottoir à l'une de ces petites tables en bois flanquées de chaises d'écoliers. Les tables alignées formaient un début de courbe et faisaient face à une placette dont aucun véhicule motorisé ne venait rompre le silence. Le calme était princier et par moments on se serait cru dans un village un peu en retrait du monde.

Un rapide coup d’œil à la carte m'apprit qu'il n'est pas nécessaire de posséder un porte monnaie gonflé à bloc pour se régaler de salades, de plats garnis, de jus de fruits frais et de spécialités locales. Les menus s'échelonnent de 8 à 14 et j'ai immédiatement trouvé mon bonheur avec la formule Dhaka à 13 € dont la petite soupe du jour lentilles et pomme de terre me faisait déjà saliver d'avance. Celle-ci était à la hauteur de mes espérances, avec juste ce qu'il faut de consistance, garnie de coriandre, d'oignons frits, de poudre de curry et rafraîchie d'une pointe de citron vert. Paris Féni 2

Les jus de fruits maison délicieux au delà du possible dont certains mariages sont plutôt inattendus (orange/persil, concombre/orange/menthe, mangue/basilic) expliquent pour une bonne part la venue à toute heure du jour d'amateurs soucieux de faire un plein de saveurs et de vitamines. Les 25 cl reviennent à 3,50 € et les 33 cl à 4 €: plus qu'honnête. Les jus de fruits n'ont pas l'exclusivité puisque la carte compte également tchaï, thé à la menthe, citron vert pressé et lassi, avec une mention spéciale pour celui salé au cumin.

Paris Féni 3

Outre la soupe et le jus de fruits (carotte/mangue/gingembre, pour ma part), le menu offre de choisir entre chapatti et biriani, ce dernier me tentant plutôt et s'avérant même fort délicieux (heureux et si rare privilège de se régaler de vrais morceaux de poulet fraîchement tranchés, à des années lumières de ces aiguillettes de poulet fadasses auxquelles est abonnée la petite restauration), quoique aux antipodes du biriani indien auquel je suis habitué. Pour ses prix doux, sa cuisine simple aux innombrables saveurs, sa petite place tranquille et le charme qui se dégage du lieu, Paris-Féni est plus que recommandable.

 

Paris-Féni

15 bis rue des Ternaux

75011 Paris

01 48 05 08 85

parisfeni.com

 

Partager cet article

Published by Foodinandout - dans Cuisine Indienne
commenter cet article

commentaires

rosemary 25/08/2011


Paris-Féni, C'est un peu ma cantine ... Bon, il y a encore un effort à faire sur le chaï ...

Merci pour l'adresse du Quartier Général au canal Saint Martin, sans toi, je n'aurai jamais poussé la porte !


  • : Food'up ! Food'down !
  •  Food'up ! Food'down !
  • : Chroniques gustatives.
  • Contact

Mes addresses

Le Pré Verre (Cuisine et vins d'auteurs), 8 rue Thénard, Paris 5è

Asian Wok (cuisine Thai avec un zeste de fusion), 63 rue Oberkampf, Paris 11è

El Mansour (Le couscous Marocain de la capitale sinon de l'héxagone), 7 rue de la Trémoille, Paris 8è
Croccante (Spécialités siciliennes, cuisine régionale à couper le souffle), 138 rue Vaugirad, Paris 15è 

Rechercher

Pages

Liens

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog